Commune de Lampaul-Ploudalmézeau

French Dutch English German Italian Spanish

Modules

Il y avait du reuz le 20 mai 2017 dans le bourg pour les 40 ans de Diwan!

marche vers le germe 2

Quelle belle ambiance, il y avait, en ce beau jour de mai, dans le bourg de Lampaul.

De nombreux enfants, d'anciens élèves, des parents, des professeurs, des habitants, des élus, ils étaient tous réunis pour célébrer la création de la première école Diwan en 1977.

La fête a débuté à 11 h par un joyeux cortége coloré qui a été gréé par Madame Elisabeth le Rétif avec et pour les enfants des écoles de Gwitalmeze. Aux rênes de la caléche et accompagnée par le groupe "Sonerien Anteven", Emilie Enguehart a transporté le pain et les pizzas cuits dans le four du Vourc'h par l'association « Beva e Lambaol ».

Le cortége a remonté la route de la plage et été accueilli par Anne Apprioual, maire de la commune qui a ouvert la célébration en rendant hommage aux amis de Lampaul, qu'ils venaient des communes voisines ou de bien plus loin, venus partager ce moment de convivialité et exprimer le respect pour la langue, la culture bretonne et à tous ceux qui ont contribué à la promouvoir.

Un hommage appuyé a été rendu aux péres, héritiers et passeurs de la mémoire de Lampaul notamment à Monsieur Yves Morel, maire de Lampaul en 1977, il y a 40 ans , il ne pouvait être présent pour raison de santé. Madame le Maire a ensuite honoré la présence de Madame Anna-Vari Chapalin, directrice de l’association Diwan, Madame Samantha Gélébart, et Madame Emma Lecas , respectivement présidente des parents d’élèves et directrice de l’école Diwan de Ploudalmézeau. Ainsi que Madame Joëlle Perrot, professeur dans cette même école, directrice durant de très belles années, investie avec les parents d'éléves et aux côtés de la municipalité dans la préparation de cette fête.

Voici le contenu du discours de Mme Anne Apprioual, Maire de Lampaul Ploudalmézeau:

"Diwan est pour nous comme un enfant, né dans ce village et qui a bien grandi.
Son nom était prédestiné. DIWAN, le germe, pour croître et se multiplier.
Il faut croire que le terreau de sa naissance était beau et bon !
Il faut croire que l’amour, l’espoir se sont penchés sur son berceau !
Il faut croire que son destin était de défier le cours du temps, qui voyait disparaître petit à petit le parler breton.
Il y a 40 ans, notre commune a ouvert une page importante de son histoire, elle y reste attachée et les destinées de l’école qu’elle a vu naître font sa fierté.
Comment ne pas s’émerveiller du caractère avant-gardiste de cette aventure, une pédagogie d’apprentissage par immersion particulièrement innovante. Cette pédagogie a produit des résultats remarquables et plus personne ne doute aujourd’hui de son intérêt tant sur le plan culturel que linguistique.
Lampaul a été cette terre d’origine de l’école Diwan où les premiers petits élèves sont venus apprendre le breton comme une langue maternelle, au contact de ceux qui le parlaient au quotidien.
Pour nous rappeler quelques hauts faits de cette glorieuse époque, on ne pouvait rêver mieux que Reun An Ostiz.
Cette motivation, cette résolution, ce combat ont ouvert des portes où sont entrés cinq petits élèves en mai 1977 dont Madame Gwenaelle Bideau, la petite élève de 2 ans que nous retrouvons sur les photos d'époque. En septembre, ils étaient déjà 9."

GermeLe moment est venu ensuite de découvrir l’œuvre dissimulée sous un voile. Elle a été réalisée par Madame Véronique Millour, artiste habitant la commune, à partir d'un trio de matière, mosaïque, granit et bois, une sculpture représentant Diwan, le germe, pour croître et se multiplier. Les enfants des écoles ont pu ensuite déposer un galet portant leur prénom autour de la sculpture.

Les 40 ans ont été aussi marqués par l'installation au fronton de la mairie d'une plaque de faïence sérigraphiée, dont la conception est offerte à la commune par Elisabeth le Rétif, autre artiste talentueuse résidant également à Lampaul.

Après le pot de l’amitié offert par la commune, les participants se sont installés sur la place du village pour partager un repas champêtre. Pendant ce temps de convivialité, a eu lieu des démonstrations de gouren, de danse et de percussion africaine qui ont été un grand moment de conte par Monsieur Michel Conq. La musique était animée par le groupe KILSELL, les enfants étaient distraits par les jeux extérieurs mise à disposition par Monsieur Jaouen et la bibliotheque municipale proposait des livres pour petits et grands, tous en "breizhonneg".

Les enfants ne se souviendront peut être pas que nous êtions nombreux - plus de 200 à déjeuner devant l'église et prendre les chemins de randonnée - mais ils se rappelleront sans doute que tout le monde était heureux à Lampaul ce jour là.

L'heure du conte à la Bibliothèque

Samedi 11 février en fin d'après-midi à la bibliothèque municipale, vingt et un enfants écoutaient, captivés, le récit en théâtre de papier (kamishibaî) du déjeuner compliqué du crapaud de la jungle;

Vint ensuite l'histoire de la moufle où se réfugient tous les animaux de la forêt transis de froid, que croyez vous qu'il arriva ?

Puis nous avons suivi le p'tit bonhomme des bois dans sa promenade, mais...nous n'étions pas les seuls !

IMG 3216

 


Cette heure de lecture animée par les bénévoles de la bibliothèque s'est terminée par des histoires de princesses bien singulières.

IMG 3206

Inauguration Route de la Plage

IMG 1380

Vendredi 8 juillet, après trois années de travaux, la route de la Plage a été inaugurée en présence de diverses personnalitées "comme la commune a rarement eu l'occasion d'en accueillir", constate Madame le maire, Anne Apprioual. Élus, officiels, représentants d'entreprises, et Lampaulais, étaient au rendez-vous.

Le rendez vous était donné en bas de la route de la Plage, pour couper le ruban, la cérémonie s'est poursuivie à la salle communale du foyer rural. "Les usagers de la route de la plage et les riverains  peuvent désormais se rendre du bourg à la plage, en toute sécurité", remarque le maire.

D'un coût de 350 000 € (subventionné à hauteur de 71,9 %) pour la première tranche et de 773 300 € pour la seconde (57 % de subventions et 33,8 % d'autofinancement complété par un petit emprunt), le chantier a permis une amélioration des réseaux eau et assainissement (dont un raccordement à la station d'épuration de Ploudalmézeau) et un aménagement de surface qui rend la voie « plus agréable au niveau visuel et plus sécurisée pour ceux qui l'empruntent ».

Anne Apprioual a remercié ces prédécesseurs pour le travail accompli durant toute la période avant les travaux et durant les travaux. En rappelant que la route de la Plage n'a pas toujours été cette magnifique artère menant à la mer. Heureusement, « Yves Morel avait su convaincre les agriculteurs de céder un peu de terrain pour faire de cette simple voie charretière une véritable route ! ».

 

 

Modules

A l'affiche

Dim
26
Mai
Salle communale
Contact : Mairie 02 98 48 11 28
Mars 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Télécharger les bulletins

logo bulletin

Marées

Album photos